Clavier mécanique Apple M0118

Si vous me suivez vous devez connaitre mon intérêt pour les claviers mécaniques. Ils offrent un confort de frappe que les claviers modernes, à membranes, sont loin d’égaler.

Il existe de trés bons claviers mécaniques « modernes », je pense en particuliers aux Das Keyboard, j’en ai deux que j’utilise régulièrement, mais l’on peut aussi, en cherchant un peu, trouver de très bons claviers d’occasions datant… d’un autre millénaire. L’intérêt n’est pas que dans le cout (surtout si l’on pense aux fameux model M d’IBM qui se négocient rarement en dessous de 100 €) mais dans le layout, en effet vous trouverez peu de claviers mécaniques neuf en azerty (hors clavier gaming).

Hélas ces ancêtres ont un problème, leur connectivité est rarement compatible avec nos machines modernes. Dans le meilleurs des cas c’est du PS/2 mais dans certains cas, comme ici, c’est un peu plus exotique. L’Apple M0118 à par exemple une connectique propriétaire Apple ADB et il n’existe plus d’adaptateur dans le commerce.

Pour autant « tout n’est pas tout perdu » puisque l’on peut assez simplement créer un convertisseur et l’utiliser en USB.

Continuer la lecture de Clavier mécanique Apple M0118

Point d’accès wifi sécurisé avec un Raspberry Pi et OpenVPN

Ce billet va vous expliquer comment mettre en place un point d’accès wifi sécurisé en utilisant un Raspberry Pi et OpenVPN.

Il va s’intégrer à d’autres qui sont, ou vont, êtres présents sur ce blog. Le but final est de mettre en place le nécessaire pour s’assurer un meilleur contrôle des données que l’on « échange » avec le monde extérieur.

Sur mon poste de travail, je me connecte en passant par un VPN, les échanges entre mon PC et mon serveur VPN sont donc chiffrés et difficilement (pour ne pas dire impossible à l’heure actuelle) écoutables. Par ailleurs en utilisant un VPN, mon IP, celle qui est visible de l’extérieur, est celle du VPN, ce qui permet d’augmenter mon anonymisation et de m’affranchir des frontières géographiques.

Le serveur VPN me fourni également un service DNS qui va me permettre de ne plus être dépendant d’un service tiers qui pourrait tracer mon activité par le biais des requêtes que je vais faire. Et « accessoirement » me donner volontairement de mauvaises réponses…

Enfin le serveur VPN me sert de proxy HTTP filtrant, qui va bloquer  la majorité des traceurs, des publicités et autres joyeusetés du genre.

Si cette configuration fonctionne très bien elle est assez lourde à mettre en place,  il faut installer un client VPN sur chaque poste (et pensez à l’activer). Par ailleurs certain terminaux sont un peu légers  pour faire tourner correctement un VPN avec des clés supérieures à 1024 bits.

Et c’est là qu’entre en jeu notre point d’accès, sujet de ce billet. Il va servir de passerelle vers le serveur VPN, ainsi sur chaque poste il suffira juste de se connecter à ce point d’accès WIFI pour profiter d’une connexion chiffrée, d’un résolveur DNS privé et du filtrage HTTP. Accessoirement cette passerelle peut vous servir en déplacement vu sa taille. En dehors de l’aspect sécuritaire, ça évite d’avoir à demander à nos hôtes les tokens d’accès à leur réseau WIFI et de configurer nos PC/tablettes/smartphone. Il suffit de connecter le Raspberry en ethernet sur la box et c’est terminé.

Voila pour le pourquoi passons sans plus attendre au comment.

Continuer la lecture de Point d’accès wifi sécurisé avec un Raspberry Pi et OpenVPN